jeudi 21 mai 2015 à 20 h 00

La violoncelliste Delphine Milet a choisi comme projet de fin d’études au PESM un programme autour de la musique latino-américaine.

Elle était entourée de cinq musiciens d’exception : Julio Arguedas (flûtes andines, charango),  Jose Ferreira (guitare), Giulia Tamanini (saxophones) ,Christian L.Gallego (guitare), et Marie-Estelle Baraston (flûte traversière).

Au programme, des arrangements originaux de musiques traditionnelles et de tango : Doce de coco, Cristal, Menino, El canelazo, Vasija de barro, La danza del mais maduro, Lagrima, las campanas del olvido, Café 1930, extrait de l’histoire du tango de Piazzolla, Salaque, Casamento da raposa.

DELPHINE MILET a commencé des études musicales au conservatoire de Rouen et au sein du jeune orchestre symphonique de Normandie. delphine miletPuis c’est au conservatoire de Bobigny qu’elle obtiendra son prix de violoncelle en 2009, avant de se perfectionner dans la classe de Marie-Paule Milone au CRR de Rueil-Malmaison.

Premier prix de musique de chambre, premier prix de virtuosité, la violoncelliste excelle dans l’interprétation d’Edvard Grieg ou de Claude Debussy, qui lui vaudra un premier prix de concours en 2012.

Actuellement en formation au Pôle d’Enseignement Supérieur de Musique de Bourgogne, elle obtient le Diplôme d’Etat de professeur de violoncelle en 2014 et poursuit sa préparation au Diplôme National Supérieur Professionnel du Musicien.

 

JULIO ARGUEDAS ARANCIBIA est diplômé d’études supérieures de musiques traditionnelles d’Amérique du Sud. Il maîtrise la guitare , le charango , les instruments à cordes et flûtes traditionnelles d’ Amérique du Sud ainsi que les percussions et le chant. Il a également suivi une formation en ethnomusicologie à Paris VIII.


De 1975 à 1977 il fait partie du groupe LOS INCAS, avec lequel il enregistre l’album RIO ABIERTO.
A partir de 1977 il fonde avec son frère Carlos le groupe BOLIVIA MANTA avec lequel il enregistre des CD et tourne dans le monde entier pendant plus de trente ans.  En 1981, le groupe obtient un Grand Prix de l’académie Charles-Cros pour son album Wiñayataqui.
En 2000, il crée l’orchestre de musique « afro-sud américain » ALMA DEL PUEBLO. Il crée également la bande son pour le téléreportage LES ENFANTS D’ AMÉRIQUE LATINE .
En 2008, il participe, avec le groupe Peru Andino, au spectacle « JÉSUITES ET AMÉRINDIENS »  à la cité de la musique à Paris .
En 2010 il est invité à participer au trio de Cristobal Pazmino avec le quel il enregistre le CD « TERNURA » et participe au festival international de guitare de Vendôme.
Il crée des ateliers de flûtes de pan traditionnelles des Andes WIÑAYATAKI dans toute la France.

 

DUO IN UNO, c’est la rencontre des musiciens Giulia Tamanini et José Ferreira à Paris.

Giulia Tamanini est une saxophoniste italienne de formation classique qui conçoit l’univers musical comme une source infinie de possibilités. De ses langages, de ses styles et de ses fusions, elle puise son inspiration sans fin.

José Ferreira , guitariste brésilien, se nourrit de l’hétérogénéité de la culture musicale de son pays depuis l’enfance. Pendant sa jeunesse, il vit aux Etats-Unis, en Argentine, en Hollande et enfin en France. Dans chaque pays, les cultures et les traditions musicales viennent enrichir son bagage interprétatif.
L’union musicale de Giulia et José est la représentation sonore de leur vision de la musique. A partir de celle-ci, un répertoire très riche prend vie, qui exalte les qualités expressives des instruments autant que la complicité et la complémentarité des musiciens.
En revisitant et arrangeant des musiques des compositeurs tels que Gismonti , Assad, Villa Lobos, Piazzolla, nait une rencontre harmonieuse entre la musique classique et populaire qui alterne des moments intimes et virtuoses, en laissant une large place à l’improvisation.
Le duo se produit régulièrement à Paris et collabore avec les groupes : Becots da Lappa, Travessias et Braseine.

cristhian loaiza

Bercé par la Musique Latino-américaine, Christian Loaiza Gallego à commencé à travailler la guitare classique avec Jorge Gonzales au Conservatoire de sa ville natale Manizales en Colombie.
En 2005 il arrive à Paris pour continuer ses études de guitare à L’école Normale de musique de paris dans la classe de Rafael Andia et au conservatoire de Bobigny avec Jean Horreaux.
Afin de enrichir son univers musical et surtout la musique traditionnelle sud-américaine il travaille dans plusieurs projets de musique andine .
Actuellement ,Christian se perfectionne dans la classe de Tania Chagnot au Conservatoire de L’hay les roses.